Mauritanie : Vacnet-Ministére de la Santé : Réunion du comité technique de stratégie nationale communautaire en santé

Mr Isselmou Ould Hanefi, Président du Réseau de la Société Civile d’Appui et de soutien à la Vaccination et au RSS en Mauritanie  « Vacnet-Mauritanie », a pris part aux travaux de la 1ére réunion 2018,  du comité technique de stratégie nationale communautaire en santé, qui s’est tenue ce jeudi 29 mars, dans les locaux de L’OMS à Nouakchott

Dr Aly Cheibany, Directeur Adjoint de la DSBN et président du comité technique santé communautaire, entouré de son équipe, a fait une présentation, dans laquelle, il a largement développé les aspects liés à l’historique, le sens et la portée de la stratégie, ainsi que, ses mécanismes de coordination, ses défis et ses perspectives. Il a été retenu, au terme de ses échanges, qu’un comité  restreint s’occupera du suivi  des recommandations, en attendant la prochaine réunion du comité technique prévue à chaque fin de trimètre.

C’était  en présence des représentants de L’ OMS, de L’ UNICEF, du SENLS, des ONGs nationales représentées, par le Président du VACNET, Mr Isselmou Ould Hanefi et quelques ONGs étrangères.  Les points suivants  inscrits à l’ordre du jour ont été largement débattus et adoptés

  • 1. Adoption des TDRs du Comité technique de la SNCS et prise en compte des institutions et ONGs candidates à faire partie du comité technique
  • 2. Etat des lieux de la mise en œuvre du Projet ICCM/FM , goulots rencontrés et recommandations pour la suite.
  • 3. Discussion d’un mécanisme de coordination centrale et régionale adéquat des acteurs opérants  dans la santé communautaire.
  • 4. Présentation du DRAFT de la Stratégie de surveillance à base communautaire, de l’Initiative 2 M ASC
  • Divers: perspectives

Des débats riches et constructifs ont eu lieu entre les participants à cette réunion, au cours desquels Dr Atigh de L’ONUSIDA, a dit, qu’avec l’aide de la coopération chinoise, deux millions d’agents de santé communautaires seront mobilisés à l’horizon 2020, en faveur de six Pays africains, dont la Mauritanie. Cet appui permettra de tirer pleinement profit du dividende démographique, mettre fin à l’épidémie de sida et assurer durablement la santé dans ses Pays. D’autant plus que, les agents de santé communautaires accélèrent les progrès vers la couverture de santé universelle.

Par ailleurs, la  dynamique de notre Pays en matière de santé communautaire,  s’inscrit certes, dans la droite ligne des priorités santé du gouvernement, mais aussi, dans le cadre des politiques africaines dans ce sens. En particulier, l’agenda 63 qui prévoit des mesures sur 50 ans pour stimuler une transformation socio-économique sur l’ensemble du continent. Un élément clé de cette transformation consiste à tirer pleinement profit du « dividende démographique » pour faire en sorte que le progrès économique améliore la croissance, le développement social et le partage des richesses. La « stratégie africaine pour la santé » et le « Cadre catalytique pour éliminer le Sida, la tuberculose et le paludisme à l’horizon 2030 » mis en place par l’Union africaine énoncent les objectifs principaux, les stratégies et les étapes à atteindre pour, au final, en arriver à une Afrique saine et prospère. En 2013, il manquait 17,4 millions d’agents de santé dans le monde pour dispenser des services de soins de santé primaires essentiels, les pénuries les plus importantes concernant l’Afrique et l’Asie du Sud-Est.

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere