Isselmou Ould Hanefi: Déclaration présidentielle 2019

Ensemble pour le Changement en Mauritanie

Suite  à une  conviction personnelle, des arguments objectifs et réalistes, j’ai décidé de me proposer candidat, à l’élection présidentielle de 2019.

Dés lors, que le Président de la République, Mr Mohamed Ould Abd El Aziz, a manifesté publiquement sa volonté de respecter la constitution au profit d’une alternance pacifique et apaisée en Mauritanie.  Voir aussi le mot du Président Hanefi à l’ occasion de la mise en ligne de son programme à la présidentielle de 2019

Ma décision,  a été le fruit d’une mûre réflexion, d’une concertation avec plusieurs courants de la société civile et des anciens candidats à la présidence, même si, nous avons encore le temps, d’échanger suffisamment sur le projet de société, que nous entendons mettre en place.

L’une de mes principales motivations, est de faire émerger une Mauritanie libre, démocratique, débarrassée de ses préjugés, fière,  réconciliée avec elle-même et résolument tournée vers l’avant.

Dés ma prise de fonction, en tant que Président de la République, je ferais des actions suivantes, ma priorité principale :

  • Mise en place d’une inspection générale et d’audit de tous les organes de l’Etat
  • Le redressement de la démocratie et  la restauration de l’autorité de l’Etat
  • Le développement et la performance de tous les secteurs vitaux du Pays
  • La relance de l’économie nationale
  • l’assainissement des finances publiques
  • Une politique étrangère active et responsable
  • La mise en place d’une “commission  vérité et réconciliation” qui prendra en charge tous les dossiers conflictuels de la société mauritanienne
  • Activer la trilogie législatif-exécutif-judiciaire au service de la cohésion sociale, de la démocratie et de la nation.

C’est un secret de polichinelle, de dire que toute autopsie faite de notre pays aujourd’hui, nous conduit inéluctablement vers un constat évident. Celui, de la  faillite totale de notre système de valeurs qui constitué le socle de notre Etat, de sa gouvernance et de sa crédibilité.

Ce n’est pas naturellement, la faute spécifique de ce pouvoir, plus qu’un autre, c’est plutôt, le passif de plus de 50 ans de dépendances économiques, culturelles et politiques  ou chaque mauritanien et chaque mauritanienne, assume sa part de responsabilité.

Le sens de notre stratégie ne serait autre, que de  servir l’intérêt général de la Mauritanie. Nous sommes convaincus que malgré,  les problèmes multiples auxquels notre Pays est confronté, les élections demeurent une lueur d’espoirs au fond du tunnel, malgré les risques et la faiblesse des garanties qu’elles offrent

Ainsi, nous demandons au Peuple mauritanien de se préparer pour les élections Présidentielles de 2019, qui sont une priorité. L’Union Sociale Démocratique (USD), que je préside a obtenu aux élections municipales et législatives  du 23 novembre 2013  1,32% des voix.

C’est une première expérience que nous saluons. Ce score, qui nous honore ne pouvait avoir lieu n’eût été l’engagement militant de nos candidats sur les deux listes nationales, que nous avons engagés dans la compétition.

Nous nous garderons bien de donner des leçons à qui que ce soit  dans le domaine de la démocratie ou de la morale publique.

Mais, nous rappelons aux mauritaniens, qu’ils ont le droit de disposer d’eux-mêmes, en arrêtant par un vote propre et conséquent la spirale dictatoriale en vigueur depuis bientôt dix décennies.

La prise de pouvoir par la soldatesque,  par des détours juridiques et des couvertures démocratiques ne doit être que provisoire et de courte durée.

Comme en 2007, je déclare officiellement  ma candidature, pour les prochaines échéances présidentielles, je défendrai  bec et ongles les couleurs de l’union sociale démocratique.

Je demande, l’adhésion de tous les mauritanien soucieux du devenir de leur Pays pour qu’ensemble, nous arrachons démocratiquement le changement que notre vaillant peuple mérite.

Je m’adresse surtout, à tous ceux qui perçoivent l’urgence d’un changement pacifique et démocratique, qui partagent les mêmes idées, pour qu’un large consensus se fasse autour de ma personne.

Je reste ouvert à toutes les propositions, suggestions, remarques ou contrebutions, pour qu’ensemble nous évitions à la Mauritanie les risques d’une impasse à l’issue incertaine, et lui assure  une alternance libre de toute contrainte, sûre et apaisée.

Il va de soi, que tous les gouvernements de la Mauritanie post-indépendante, sont restés prisonniers d’un passé plein d’erreurs démocratiques, d’errements démagogiques et d’orientations politiques instables, non conformes aux aspirations de toutes les composantes  de notre population.

Les défaites cuisantes et les échecs qui se succèdent d’une classe politique vieillissante, inadaptée et plus récemment, une jeunesse inexpérimentée et insuffisamment préparée à la reléve, l’ont empêchés de s’attaquer aux vraies priorités et attentes des populations.

Les querelles politiciennes mues par les calculs personnels et partisans, ont détourné  les grands sacrifices consentis par le peuple et ont abusé de sa  patience et de son  espérance.

Plus de cinquante ans d’indépendance, pour presque rien à l’intérieur du Pays, une pagaille généralisée à Nouakchott, des politiques  urbaines et territoriales encore fortement centralisées et une société civile instrumentalisée

Un Etat, dont les valeurs reculent sans arrêt, qui  réussi à maintenir ses populations dans un état d’inconscience prolongée,  sur l’ampleur  et la dimension des difficultés structurelles nationales.

Les signes précurseurs, d’un chaos social, sont de plus en plus visibles et convaincants, accélérés par un taux excessif de chômage, qui engendre une large  paupérisation aux conséquences terribles.

Le dialogue national inclusif du mois d’octobre 2016 et l’ organisation du référendum qui s’ en est suivi, ont davantage enfoncés le clou, entre une opposition désormais en errance et un pouvoir enfermé dans une logique de confrontation radicale.

Malgré, que la Mauritanie est le deuxième exportateur africain de minerai de fer.

Elle  exporte aussi de l’or et du cuivre, deux produits offrant un important potentiel de croissance.

Elle produit un peu de pétrole, possède de très vastes gisements de gaz naturel offshore, des eaux parmi les plus poissonneuses au monde et  des terres arables cultivées à hauteur de moins de 20 %

Pour plus d’efficacité pour la coordination de nos efforts, je serais en direct, tous les vendredis soir, pendant deux heures trente, 20H-22 :30 sur ma chaîne youtube à la disposition du public, toutes les questions, les contributions et les propositions seront les bienvenues. Ceux ou celles, qui n’arrivent pas à me joindre en direct sur Youtube, peuvent venir sur mon site « SOS Abbere » ou passer par mes comptes twitter, facebook , linkedin ou Instagram dont les renvois sont sur la page d’ accueil.

Mais, Ils peuvent aussi chatter directement avec moi, en cliquant sur le logo juste au dessus de mes comptes sociaux, s’ils constatent qu’il est vert.

Isselmou Ould Hanefi  email : tendawally@gmail.com  site web www.sosabbere.asso.st

Un programme  électoral, détaillant les points cités ci-dessus, sera mis à votre disposition en version électronique, dans les plus courts délais

 

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere