Entretien téléphonique entre Mr Isselmou Ould Hanefi, Président L’Alliance contre la faim et la malnutrition en Mauritanie, Administrateur délégué de la Banque alimentaire de Mauritanie et Michael Hage, Coordinateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique du Nord.

Dans le cadre de ses efforts actifs et réguliers pour la redynamisation de la Banque alimentaire de Mauritanie à travers l’organisation d’un forum d’échange et de concertation entre les Banques alimentaires arabes et les Alliances contre la faim et la malnutrition, Mr Hanefi a eu ce matin,  un entretien fructueux avec Mr  Michael Hage. Ce contact, a été précédé par un autre non moins important, avec  Fatima Hachem, Responsable principal de la nutrition au  Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord.

L’objectif de cet échange,  à l’initiative de Mr Isselmou Ould Hanefi, été de d’informer et sensibiliser, le Coordinateur du Bureau sous-régional de la FAO, pour l’Afrique du Nord,  sur l’importance du Forum d’échange et de concertation entre les Banques alimentaires arabes et les Alliances contre la faim et la malnutrition, qui n’a pas pu avoir lieu, malgré les efforts engagés dans ce sens en 2014 et 2015.

Les entretiens des deux hommes  ont portés sur, l’historique  de cette idée et les efforts déployés  de part et d’autre .

Mr Hanefi,  a saisi l’occasion,  pour salué la volonté de collaboration  de Mr. Mr. Abdessalam Ould Ahmed, Représentant du  Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, dans le cadre de la phase préparatoire de 2014 et 2015.

Il a sollicité auprès du coordinateur, un engagement plus concerté et coordonné à la veille de cette année difficile, pour la Mauritanie, en particulier et les Pays Arabes en général, afin que ce Forum ait lieu à Nouakchott,  dans le premier semestre de cet année, sous la Présidence de son excellence, le Président de la République,  Mohamed Ould Abd El Aziz.

Une Banque Alimentaire  dont le rôle est de collecter, gérer et partager  les surplus alimentaires pour aider les mauritaniens nécessiteux à se restaurer et dont  l’action se fonde sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat est le maillon manquant de la Chaine permettant l’élimination de la faim et l’atteinte des Objectifs de Développement « ODD » 1, 2 et 3  auxquels le gouvernement Mauritanien a souscrit.

C’est ce rôle important, pour la stabilité et la cohésion sociale, que Mr Isselmou Ould Hanefi a compris en 2009, lors de son lancement de L’alliance contre la faim et la malnutrition en Mauritanie « ACFM ».

C’était  au moment ou la Mauritanie faisait face à la  sécheresse des années 2010 et 2011, dont les conséquences ont été aggravées, par une conjoncture mondiale difficile.

Bien que le Gouvernement à l’époque a pris les dispositions idoines à travers la mise en place du Programme de solidarité et du plan EMEL.

Ce  qui lui a permis, avec le soutien de ses Partenaires Techniques et Financiers, d’atténuer les effets de Ces crises et quatre années plus tard, le lancement de la Banque alimentaire de Mauritanie  « BAM » avec l’appui de la FAO et du Gouvernement mauritanien.

C’est toujours dans cette vison et conformément à cet esprit profondément mauritanien, social et humain, que les efforts se poursuivent avec les partenaires au niveau régional et sous-régional, pour que la faim ne soit plus, la première  préoccupation des mauritaniens d’ici 2025.

L’Organisation de ce Forum, comme souhaité, permettra à la Mauritanie de réaliser un exploit sans précédent, dans un domaine d’actualité et de priorité mondiale.

Il s’agira de 17 Pays Arabes et africains, qui viendront échanger leurs expériences dans le but de mettre une stratégie d’ensemble, pour  lutter contre  la faim et de la malnutrition, en présence de toutes les agences des nations unies spécialisées, en plus du SDGE AdvocacyHub, récemment mis en place et dont la mission est de d’éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable.

Nous souhaitons que toutes les forces nationales contribuent chacun de son coté et de son niveau de responsabilité dans la réussite de ce Forum.

Les mauritaniens, doivent réparer les erreurs de 2014 et 2015 et saisir cette opportunité, qui constitue la réponse appropriée au déficit pluviométrique de l’année dernière et l’élargissement de la pauvreté dans les rangs de nos populations.

C’est comme, si, l’histoire se répète, sauf que cette fois-ci, nous souhaitons apprendre, de celle-ci et travailler ensemble pour mobiliser les moyens et la compréhension de la communauté sous-régionale et régionale dans ce sens.

Les discussions sur ce sujet, se poursuivront dans les semaines à venir afin, de dégager les voies et moyens les plus appropriés, pour permettre l’organisation de ce Forum dans de bonnes conditions.

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*